Comment organiser une location saisonnière

0
34

Quelle que soit votre destination de vacances, la location saisonnière est devenue une option très prisée ces derniers temps. Nombreux propriétaires mettent leur bien immobilier, soit leur maison principale ou secondaire à la disposition des vacanciers lorsqu’ils partent eux aussi en vacances ou juste pour activer une résidence inoccupée. Cela est observé presque dans toutes les régions mais surtout dans celles qui dispose des centres d’intérêts et des lieux touristiques ou des monuments historiques. A l’heure actuelle, les propriétaires ont plusieurs supports médiatiques pour diffuser leurs publicités et envoyer leurs annonces afin de trouver des clients potentiels.

Qu’est-ce qu’une location saisonnière ?

En général, ce type de location est de courte durée à raison de 90 jours consécutifs maximum. Au-delà de ce délai, le contrat est non renouvelable pour un même locataire. Ce modèle de séjour est ouvert à tout le monde, qu’il s’agisse d’une mission professionnelle, d’un voyage d’affaire, ou de vacances en famille ou entre amis. Il est aussi une alternative pour ce qui recherche un domicile temporaire à cause des travaux de réhabilitation de leur résidence principale ou pour ce qui est en attente de trouver un logement à louer. Le bien peut être un appartement ou une propriété entière comme la villa Nice  et doit être meublé afin de servir et faciliter le quotidien des occupants. Ainsi, ils peuvent vivre la même ambiance que chez eux, avec plus d’intimité et plus de liberté car chaque immobilier est équipé comme à la maison ou plus encore. Selon le quartier, avoir une autorisation pour louer sa maison auprès de la mairie est souvent obligatoire.

Comment gérer une location saisonnière ?

Pour trouver des clients, le propriétaire peut parler à son entourage de son projet de location ou publier des annonces sur les affiches ou les médias audio-visuelles. Il peut envoyer aussi des publicités sur des sites spécifiques en immobilier ou dans les agences. Le prix de la location d’un bien comme la villa Nice dépend de la saison, en été ou en hiver pendant laquelle il s’élève lors de l’affluence touristique et diminue en basse saison. Le tarif oscille également en fonction de l’emplacement de l’immobilier, de la réputation du quartier et de l’environnement au tour tel qu’en mer ou à la montagne, en ville ou la campagne. Il varie aussi selon la capacité d’accueil du logement, une résidence réservée pour dix personnes est plus chère qu’une maison destinée pour deux personnes. Il dépend aussi des caractéristiques spécifiques du logement dont la présence de jardin, de WIFI, de piscine, de vue panoramique, de four, de congélateur, de lave-linge, et bien d’autres.

Que faut-il faire dans la location saisonnière ?

Le propriétaire peut fixer selon son souhait le tarif du loyer ainsi que la durée du séjour qui lui convient, soit à la semaine ou au mois. Dans la location d’un bien immobilier comme la villa Nice, il faut un dossier comprenant un contrat de bail où est mentionné le loyer, le nombre de locataires, la durée de location. Il est accompagné de l’état des lieux à l’entrée et à la sortie, les assurances. Il faut demander aussi à l’entrée des clients l’intégralité du loyer, une caution de garantie chiffré à 30% du loyer total. Dans ce type de location, il faut entamer des travaux de rénovation en cas de besoin car il est exigé d’offrir un local en bon état d’usage avec un équipement au complet et fonctionnel. Il faut vérifier les appareils électroménagers, l’installation électrique, les lignes téléphoniques, l’assainissement non collectif, l’arrivée d’eau dans la piscine, etc.  

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici