Réputé pour ses grands espaces composés de déserts, de hauts sommets et d’immenses forêts, le territoire américain est idéal pour les adeptes de trekking. En effet, c’est l’une des destinations les plus propices au monde pour traverser des zones sauvages ou difficiles d’accès pendant une longue durée s’étendant parfois sur plusieurs mois. Si vous prévoyez de vous aventurer dans ce pays constitué de 50 États, voici le top 5 des plus beaux treks à parcourir pendant un long séjour aux USA.

John Muir Trail

Situé le long de la chaîne de montagnes de la Sierra Nevada, le John Muir Trail est l’un des treks américains les plus réputés de la Californie. Il a pour point de départ Yosemite Valley et il faudra parcourir 338,6 km pour atteindre le Mont Whitney. Durant votre périple, vous traverserez les fameux parcs nationaux de Yosemite, Sequoia et Kings Canyon.

Pour vous lancer dans cette aventure, vous devez demander un permis 168 jours avant la date de départ, car c’est un trek assez demandé. Il vous faudra 2 à 3 semaines pour le parcourir et il est conseillé de l’organiser pendant la période de juillet à septembre. Si vous souhaitez un voyage à la carte dans cette partie des États-Unis, renseignez-vous ici pour tout organiser.

Haydyke Trail

Pour une durée de 60 jours, laissez-vous tenter par l’Haydyke Trail. Il traverse les plus beaux parcs nationaux de l’Utah et de l’Arizona à commencer par celui des Arches puis ceux de Canyonlands, Capitol Reef, Brice Canyon, Grand Canyon pour finir par Zion.

Même s’il ne s’agit pas du trek le plus long, il reste un sacré challenge à relever comme il est plus exigeant à cause de la difficulté à trouver de l’eau et plus sauvage étant donné que de nombreux passages sont hors des sentiers balisés. Pour parcourir ces 1 307 km, favorisez les mois de mars à octobre et évitez l’été à cause du potentiel manque d’eau.

Pacific Crest Trail

Parmi les plus grands treks des États-Unis, il y a le Pacific Crest Trail d’une longueur de 4 260 km. Il commence de la frontière mexicaine et traverse 3 États américains pour rejoindre le Canada. En suivant ce circuit, vous passerez par la Californie, l’Oregon et Washington.

Si vous décidez de parcourir plus de 500 miles soit environ 800 km de l’itinéraire, il vous faudra un permis. Prenez le temps de vous informer sur le site de la Pacific Crest Trail Association. Le Pacific Crest Trail vous prendra entre 4 à 6 mois et il est conseillé de le parcourir de fin avril à fin septembre.

Appalachian Trail

Le sentier des Appalaches se trouve dans l’est des États-Unis et il s’agit du premier chemin de randonnée aux USA reconnu en 1968. Bien qu’il ne soit pas le plus long, il s’étend tout de même sur 3 510 km et la durée du trek dure environ 5 à 7 mois.

En suivant ce circuit, vous aurez accès à près de 250 abris de type 3 murs qui vous procureront un certain confort le temps de votre périple. Vous aurez la chance de traverser 14 États, alors pensez à préparer ce trekking de fin mars à fin septembre.

Continental Divide Trail

Considéré comme le plus dur, le plus exigeant et le plus engagé des grands treks aux États-Unis, le Continental Divide Trail vous promet une grande aventure sur presque 5 000 km. En effet, seulement 70 % du chemin est balisé et il vous faudra plus ou moins 6 mois pour parcourir cet itinéraire. Il est conseillé de favoriser les mois d’avril à octobre.

Vous débuterez votre aventure depuis la frontière mexicaine au Canada en passant par le Nouveau-Mexique, Colorado, le Wyoming, l’Idaho pour arriver au Montana. Avec le Pacific Crest Trail et le sentier des Appalaches, le Continental Divide Trail fait partie du Triple Crown Hinking, c’est-à-dire les trois grands sentiers de randonnée longue distance aux États-Unis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here